Les analyses nutritionnelles apportent des  réponses quantitatives et qualitatives à l’importance du choix de nos aliments.

C’est grâce aux nutriments de bonne qualité,  que nous construisons les cellules de notre corps et par conséquent les organes de notre corps ;  cela a une incidence sur leur fonctionnement donc  sur notre état de santé !

I-L’index glycémique de Biomâ = 50

mesure la vitesse de digestion.

Les aliments qui se décomposent vite pendant la digestion provoquent une augmentation massive de glucose dans le sang. Leur index glycémique est élevé

A l’ inverse les aliments qui renferment des glucides et qui se décomposent lentement, libérant lentement du glucose dans le système sanguin ont un faible index glycémique.

Les index glycémiques  supérieurs à 70 sont élevés

Les index glycémiques entre 56 et 69 sont moyens

Les index glycémiques inférieurs ou égaux à 55 sont faibles

(L’index glycémique du glucose = 100)

IL est impossible de présumer de la valeur de l’index glycémique d’un aliment en fonction de sa composition chimique ou de l’index glycémique des composants fabriquant cet aliment. Seuls les professionnels peuvent mesurer l’index glycémique d’un aliment.

Les aliments à index glycémique faible jouent un rôle crucial dans le régime alimentaire des personnes qui comme les sujets diabétiques ou ceux qui souffrent d’intolérance au glucose, doivent impérativement contrôler leur glycémie.

La consommation à faible index glycémique  et les effets qui en découlent sont également bénéfiques aux individus en bonne santé, dans la mesure où les cellules du pancréas  ne sont pas contraintes de secréter de l’insuline en grande quantité !

De surcroit, plus la digestion est lente, moins la faim se fait sentir au cours de la journée, ce qui favorise la perte de poids chez les personnes en surcharge pondérale.

Une glycémie peu élevée contribue également à la prévention d’un grand nombre de maladies coronariennes, car le stress oxydatif associé aux pics glycémiques est considérablement réduit. Lorsque la glycémie est stable, les vaisseaux restent souples et élastiques, ce qui diminuent les risques  d’accumulation de graisses sur les parois artérielles  et la formation de plaques- c’est l’athérosclérose. Enfin, la stabilité de la glycémie empêche, à très long terme, la formation de caillots qui peut entrainer une crise cardiaque.

La consommation de temps à autres, d’aliments à index glycémique élevé ne fait pas courir le risque d’une crise cardiaque ! Il faut une alimentation déséquilibrée avec un excès d’aliments à index glycémique élevée pendant plusieurs décennies !

Des tests cliniques montent qu’une consommation régulière d’aliments à index glycémique faible ralentit le développement du diabète et des maladies cardio-vasculaires.

Une alimentation trop riche et la sédentarité conduisent inexorablement à un gain de poids.

Quelque que soit le régime prôné, il obéit toujours aux trois même principes de base :

1- consommer de préférence des glucides qui se libèrent lentement dans l’organisme

2- préférer les graisses insaturées comme l’huile d’olive

3- manger chaque jour une certaine quantité de fruits et de légumes

Ces affirmations   reposent sur des études scientifiques internationales publiées dans de prestigieuses  revues.

(L’index glycémique un allié pour mieux manger Pr Jennie Brand-Miller, Dr Stephen Colagiuri, Pr Gérard Slama, Mme Kaye Foster-Powel ; éd. : Marabout)

Bien sûr il y a d’autres paramètres qui interviennent sur notre santé !

Peut on imaginer mettre n’importe quoi dans le réservoir de notre voiture ?

le résultat serait immédiat !!

Notre corps essaye de compenser au maximum les excès ou défaut de notre alimentation et mode de vie, mais à long ou moyen terme en résultent souvent des déséquilibres qui peuvent s’exprimer sous forme de maladies  !